FAQ

Approach

 

 

Q. Serai-je accepté pour me former ?
R. Toute personne est acceptée à la formation, pensez à conserver un certain rythme dans les séances. A la base, nous proposons des séances hebdomadaires, mais nous pourrons nous adapter à vos disponibilités.

Q. Est-ce que je suis suivi par un praticien ou plusieurs ?
R. Un formateur vous suit et peut collaborer avec un autre collègue en fonction des emplois du temps de tout un chacun et si vous êtes intéressé à voir le travail de différents praticiens.

Q. Qui êtes-vous ? Quelle est votre formation ?
R. Nous sommes des philosophes praticiens formés à l’animation d’ateliers philosophiques et à l’art du questionnement et de la réponse. Nous avons 15 ans d’expérience. Nous travaillons avec des personnes de profils et d’intérêts différents et dans plusieurs pays.

Q. Quelle est la durée totale de la formation ? Y-a-t-il une date de début ?
R. La durée de la formation est organisée par programmes de 10 séances, sur 10 semaines, à partir du moment où vous décidez de la commencer. Différents niveaux de pratique philosophique sont proposés, que vous pourrez suivre en fonction de vos possibilités.

Q. Est-ce que la formation mène à une certification ou à un diplôme ?
R. Nous pouvons vous délivrer un certificat de formation, si vous le souhaitez; cela se fera sur la condition d’avoir suivi de façon régulière le programme proposé et suite à la concertation des praticiens formateurs. Nous ne délivrons pas de diplôme mais transmettons un savoir-faire.

Q. La formation peut-elle être prise en charge par un organisme ?
R. Notre association n’étant pas affiliée, vous ne pourrez pas la faire prendre en charge par une convention. Si l’aspect financier vous pose un problème, dites-le-nous, nous pourrons en discuter.

Q. Quel est le montant de la formation?
R. La séance coûte 100 euros pour 1h30 d’exercice hebdomadaire en visioconférence, notre suivi de votre travail et différents documents théoriques accompagnant votre pratique. Il est possible de payer en plusieurs fois et selon le moyen que vous préférez.

Q. Je ne connais pas assez l’anglais pour travailler dans cette langue, est-ce pénalisant ?
R. Votre anglais ne doit pas être parfait mais nécessite des bases pour pouvoir avoir une discussion relativement fluide. Vous pouvez toujours le tester dans une séance. Par ailleurs, la pratique vous apportera plus d’aisance, en séance avec nous ou en parallèle en lisant et en écoutant des films avec des sous-titres.

Q. Des rencontres se produisent-elles ailleurs qu’à Paris ?
R. Si vous donnez votre adresse mail vous recevrez des informations sur nos différentes activités.

Q. Combien y-a-t-il de personnes par atelier collectif en visioconférence ?
R. Les ateliers de groupes hebdomadaires peuvent accueillir entre cinq et dix personnes, le nombre est fixé au départ du programme. Nous organisons aussi des rencontres thématiques sur Zoom, où nous sommes plus nombreux, entre 20 et 100 personnes. En ce qui concerne les séminaires de week-end, nous sommes entre 20 et 50, ceux d’une semaine, une cinquantaine.

Q. Existe-t-il des centres de formation à la pratique philosophique ?
R. Nous sommes seuls à proposer ce type de formation basé sur le travail de compétences spécifiques telles que l’argumentation, la conceptualisation, la problématisation, le questionnement, etc. D’autres formations sont proposées par des universitaires, qui mettent le pied à l’étrier de l’animation, mais plusieurs personnes qui suivent ces formations nous disent qu’elles ne sont pas complètes et viennent se former aussi chez nous.

Q. Est-ce un métier reconnu ?
R. Le métier de philosophe praticien n’est pas dans les nomenclatures professionnelles. Cependant, depuis 30 ans, ce métier s’est répandu et arrive à s’intégrer dans plusieurs organisations, des entreprises ou le libéral. En ce qui concerne notre pratique, n’hésitez pas à consulter Youtube pour voir des sessions filmées par Oscar Brenifier, son site internet ou sa page Facebook.

Q. Est-ce qu’il est possible d’ouvrir un cabinet pour des consultations philosophiques ou une structure associative ?
R. Le cabinet sera la place physique pour recevoir vos interlocuteurs, vous pouvez prendre le statut d’auto-entrepreneur, tandis que l’association pourrait être une structure administrative. Nous vous conseillons de vous diriger vers les spécialistes en la matière pour opter pour la meilleure forme de votre activité.